Malmedy

Conférence UDA | L’Orient Express, un train de légende, réalité et fiction

Starting point Malmundarium, Place du Châtelet 10, 4960 Malmedy
Start 14/03/2023
End 14/03/2023
Hour 14:00
Informations UDA Malmedy
Reliant Paris à Constantinople (Istamboul), le train de luxe « Orient Express », mis en ligne en 1883 et exploité – selon les vicissitudes de l’histoire – jusqu’en 1977, fut la création la plus originale de la Compagnie Internationale des Wagons-Lits (CIWL) créée en 1876 par l’homme d’affaires liégeois Georges Nagelmackers. Inspiré par les réalisations de l’américain Georges Pullman, Nagelmackers, entrepreneur visionnaire soutenu par le roi Léopold II, voulait faire traverser les frontières à des hommes d’affaires et autres touristes fortunés à bord de trains luxueux, confortables, rapides, offrant toute sécurité. Ce tour de force diplomatique et technique fut le point de départ d’un réseau international de trains de luxe, exploités par la CIWL, qui permettaient pour la première fois de parcourir de longues distances en Europe et d’atteindre les villes de l’Orient, jusque-là inconnues, voire fantasmées... La conférence abordera également la fiction : les nombreux mythes que l’Orient Express a suscité par son luxe, son cosmopolitisme et son parfum oriental à la Belle époque ou aux Années folles. Il a inspiré de nombreux artistes et romanciers comme Paul Morand, Henri Miller ou John Dos Passos ; il a aussi servi de décor au célèbre roman éponyme d’Agatha Christie, Le crime de l’Orient Express, paru en 1934. Plus sérieusement, le conférencier conclura en rappelant qu’une des voitures de la CIWL fut le théâtre de la signature de l’Armistice franco-allemand du 11 novembre 1918 dans la clairière de Rethondes en France ; Hitler y remettra en scène la capitulation française du 22 juin 1940 et confisquera le wagon pour l’exhiber comme trophée à Berlin… Fragilisée après un siècle d’existence notamment par les compagnies aériennes low cost, les Trans Europ Express, les TGV et autres ICE, la Compagnie Internationale des Wagons-Lits, rachetée par le groupe français Accor, a recentré ses activités sur la restauration ferroviaire… mais quelques voitures de la CIWL, préservées, sont encore régulièrement mises en ligne aujourd’hui sur l’itinéraire historique de l’Orient Express.
share
< >